Vérifiez si le sol de votre cuisine est en conformité avec la réglementation

Avec  toutes les réglementations légales qui déterminent les caractéristiques des  sols professionnels, vous devez être certain que votre sol est prêt pour l’emploi.

Toutefois, La vérification de la conformité  du sol de votre cuisine peut s’avérer une tâche fastidieuse. Même si vous gérez un restaurant et que vous avez un planning d’emploi trop chargés, vous devez tout de même prendre le temps de consulter les recommandations de santé et de sécurité nécessaires.

La bonne méthode pour évaluer l’état du sol de votre cuisine

Pour avoir une cuisine aménagée et bien propre, répondant aux normes et aux réglementations européennes de la restauration, vous devez évaluer le niveau de sécurité sanitaire dans votre cuisine. En partant par le type du revêtement du sol,  il est important d’inspecter l’étanchéité de la dalle ou du carrelage. Les joints devront exclure la présence de moisissures ou de bio-film.

Zoom sur la réglementation

Pour vous aider à bien maîtriser la sécurité sanitaire de vos denrées alimentaires et de votre espace de travail, la législation alimentaire vous procure les pistes fondamentales pour réussir. Voici quelques consignes à adopter :

       1. Coté hygiène

Evidemment, l’hygiène est un facteur irréfutable de toute bonne cuisine. Allant du stockage jusqu’à la préparation des aliments, en passant par l’hygiène du personnel et même du sol, il est fondamental de prendre en compte chaque facette de votre métier.

Les normes d’hygiène des cuisines professionnelles exigent que le sol doive posséder un revêtement qui interdit l’accumulation des saletés. Les sols non-poreux spécialisés empêchent l’absorption des liquides et des sucs de nourriture, ils sont parfaitement adaptés et faciles à désinfecter.

       2. Coté solidité et résistance thermique

Une lourde poêle qui tombe, un ustensile glisse du comptoir ou de l’eau bouillante déborde sur le sol, c’est le quotidien d’une cuisine professionnelle en pleine activité.

Un bon sol de cuisine doit être résistant pour supporter ces chocs sans être endommagé (se briser ou se craqueler). Un sol abimé est malsain, dangereux et peut entraîner des frais indirects importants.

Il est important de gratifier le sol d’une cuisine professionnelle avec des matériaux solide et résistant à la chaleur tels que du vinyle, du carrelage céramique avec des joints époxy, ou du ciment lissé à la truelle en acier et durci avec de l’époxy.

Ces types de revêtements empêchent la propagation de nuisibles, l’accumulation du gras, de l’huile et de la saleté. Dans le domaine de la restauration professionnelle, il est connu que les sols qui n’ont pas été conçus pour supporter des températures élevées se dégradent souvent rapidement pour causer des lourdes pertes par la suite.

       3. Matériaux non toxiques

Pour maintenir l’état et la propreté globale de votre cuisine, les directives précisent que les cuisines professionnelles doivent s’assurer que le sol soit établi avec des matériaux non toxiques ou nocifs, pouvant polluer l’environnement dans lequel vous cuisinez.

       4. Évacuation et écoulement

Pour optimiser l’hygiène dans votre cuisine professionnelle, il faut placer des drains aux endroits stratégiques de votre sol afin de faciliter l’écoulement et l’évacuation des eaux.

       5. Matériau antidérapant

Pour éviter de glisser dans votre cuisine, avoir un sol antidérapant est l’un des points les plus importants que vous devez assurer. Il est également possible d’ajouter de solides tapis antidérapants afin de combattre l’usure et de fournir des éléments de sécurité supplémentaires.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.